Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • Le grand bain

    Le grand bain

    Nous y sommes dans le bain, car malgré le long prologue : "il est impossible de faire rentrer un rond dans un carré et vice-versa", dès les premières images on fait connaissance avec l’un des 5 personnages de perdant. Ils sont pathétiques, drôles, et évoquent, chacun dans sa catégorie, une problématique de société : le chômage, le couple, le rapport (...)
  • Se Rokh

    Se Rokh

    Le film commence sur un drame, son suicide filmé en mode selfie par la jeune Marziyeh qui veut devenir actrice et supplie Behnaz Jafari, son actrice modèle. Il se poursuit en enquête menée par la star partie à sa recherche, morte ou vive, conduite par le réalisateur Jafar Panahi, sur les routes de l’Iran montagneux et ancestral, tous deux jouant leur (...)
  • Chris the Swiss

    Chris the Swiss

    On se demande pendant un moment pourquoi s’intéresser, si l’on n’est pas de la famille, à la recherche par sa cousine des circonstances de la mort d’un reporter indépendant en Croatie fin 1991. Mais la découverte du personnage, que son idéalisme sincère semble avoir conduit à sa perte, face à la faune glaçante des volontaires venus hanter les lieux de (...)
  • Girl

    Girl

    Le défi que se lance ce héros n’est pas seulement de s’autoriser à être « elle-même ». Il veut également être reconnu et bien sûr aimé. Dans ce parcours semé d’embûches (dont certaines sont impossibles à anticiper) il lui faut composer avec sa virilité si encombrante. C’est avec beaucoup de pudeur que l’on nous montre que la moindre des fonctions triviales est (...)
  • Teret

    Teret

    " Jeu vidéo ! " : Cette réplique du film tente de minimiser la guerre du Kosovo. Ognjen Glavonic maintient au delà de l’horizon le terne feu d’artifice des bombardements. Paradoxalement, cela rend leur présence plus pesante. La guerre éteint toute couleur, sème dans la grisaille ponts en flammes et cadavres oubliés, envahit l’espace sonore de son (...)