Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • Les Chatouilles

    Les Chatouilles

    Les chatouilles ! Rien que le titre du film souligne le déni qui entoure les violences sexuelles faites aux enfants. Difficile de les protéger quand on sait que les personnes incriminées font le plus souvent partie de l’entourage et ont "l’air" insoupçonnables. C’est ainsi qu’à la peine qui leur est infligée, s’ajoute l’obligation d’étayer leurs dires. (...)
  • Chuva e cantoria na aldeia dos mortos

    Chuva e cantoria na aldeia dos mortos

    Quelle originalité que le sujet ! Quelle lucidité dans son traitement et -enfin- quelle maîtrise magistrale que celle de la photographie assurée par Renée Mader Messora. Le nord du Brésil : Pedra Branca et ses indigènes. Ne vous endormez pas ! Les plans fixes en temps réel requièrent de la patience certes, mais on est (ô combien) récompensé par la (...)
  • Zimna Wojna

    Zimna Wojna

    A l’image de cette histoire d’amour nous retrouvons le noir et blanc si cher à Pawel Pawlikowski (cf.Ida) à la fois esthétique, dramatique et si intense. Wiktor recrute des élèves pour une future école de musique et de danse. Il est pianiste et chef d’orchestre. Zula issue du monde rural, postule. Ils vont s’aimer d’un amour fou, fulgurant. Lorsque (...)
  • Nos batailles

    Nos batailles

    La salle a vivement applaudi, émue par ce papa courageux qui surmonte tour à tour angoisse, colère et désespoir pour prendre en charge ses deux jeunes enfants après que leur mère les ait quittés. Tout pourtant semblait aller bien. Il faut dire que tous les personnages sont gentils, aimants et aidants. La maman l’était aussi jusqu’à ce qu’elle (...)
  • Le Grand Bain

    Le Grand Bain

    Un "feel good movie" : deux heures dans le grand bain pour redevenir soi, retrouver les vraies valeurs et reprendre confiance. Un scénario peut être déjà vu avec un air de "Full Monthy", mais cette fois-ci les garçons enfilent le slip de bain. Un casting de rêve et des musiques qui vous emportent. Une mention spéciale à Philippe Katerine et au (...)