Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • En attendant les hirondelles

    En attendant les hirondelles

    Comme dans un jeu de dominos, trois groupes de personnages se passent le relais pour dresser un bref portrait de l’Algérie contemporaine. Du nord au sud du pays, de la ville à la campagne, des quartiers bourgeois aux bidonvilles, il manque sans doute des pièces au puzzle mais certains axes clairs sont déjà indiqués. De temps à autre le réalisateur (...)
  • Rodin

    Rodin

    Une spectaculaire plongée dans l’atelier du grand maître de la sculpture, Auguste Rodin, nous propose de vivre la création des oeuvres, le modelage de la glaise et le polissage du marbre. Une succession de scènes nous présente la vie quotidienne de Rodin, ses commandes, ses réalisations, ses muses et la femme la plus influente de sa vie, Camille (...)
  • Last Laugh

    Last Laugh

    Rira bien qui rira le dernier ? Une vieille femme de la campagne chinoise fait une chute, et ses enfants concluent qu’elle doit aller à l’asile : elle n’est pas d’accord. "Je suis encore valide, je peux servir." De toutes façons, l’hospice n’a pas de lit libre pour le moment. Elle est alors ballottée d’un enfant à l’autre, mal reçue partout, et encore (...)
  • Rodin

    Rodin

    La passion tumultueuse de Rodin et Camille Claudel On aurait aimé retrouvé le Rodin passionné, le Maître que tout Paris adule et sa merveilleuse élève surdouée, rebelle, indépendante. Mais on n’entre pas ! On reste spectateur tout du long et on doit même tendre l’oreille parfois pour comprendre les dialogues tant la diction est difficile. Nous restons (...)
  • En attendant les hirondelles

    En attendant les hirondelles

    Comme un passage de relai : 3 tranches de vie qui sont autant de portraits de la société algérienne actuelle. Nous partageons la gravité, la responsabilité, l’éducation, le respect des conventions, le courage ou la peur, la culpabilité... et une jeunesse qui frémit comme une envie de faire bouger les curseurs. Retour ligne automatique "Je ne comprends (...)