Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • La nuit de la vérité

    La nuit de la vérité

    Un jour, une nuit, c’est l’unité de temps de ce film pour ouvrir un nouveau commencement : celui de la fin d’un déluge, celui de la paix entre deux ethnies. Mais combien de temps faut-il en réalité pour apaiser les esprits, sortir des cauchemards, retrouver le sommeil après toutes les tueries, tortures, viols subis ou perpétrés ? Quels renoncements et (...)
  • Whisky

    Whisky

    Et comment ça finit ?... Autrement que comment ça a commencé ! dites : Whisky ! Tous les matins Jacobo,patron d’une petite entreprise de chaussettes,arrive à la même heure devant le rideau métallique de son usine .Déjà là,Marta son assistance l’attend.Chaque jour le même rituel se déroule et les mêmes séquences visuelles le présente...une monotonie à (...)
  • Exils

    Exils

    Tout road-movie comporte en général deux voyages : le matériel, qui mène les héros d’un point de départ à un point d’arivée (ici, ce sera de la France à Alger, via l’Espagne) ; l’intérieur, qui provoque le changement des êtres (pour Mano et Maïma, la fin de leur condition d’exilés les attend au bout de la route). A ces deux parcours, Tony Gatlif en ajoute un (...)
  • House of flying daggers (La maison des couteaux volants)

    House of flying daggers (La maison des couteaux volants)

    Où est passé le vrai Zhang Yimou ? Alors le temps de la peinture sociale de la Chine est terminé ? Le temps de la lutte contre le régime dictatorial a disparu ? La censure a-t-elle eu raison du réalisateur ? Le grand Zhang Yimou s’adonne maintenant au film de karaté, certes poétique et magnifiquement réalisé, en mêlant "Tigre et Dragons", "Kill Bill" (...)
  • Clean

    Clean

    Oui, c’est clean, net, équilibré de partout : une femme qui, petit à petit, sort de sa galère et la transforme en vrai bateau de vie ; un petit garçon meurtri qui s’ouvre enfin à une mère refusée ; un grand-père bouleversant d’humanité ; une conclusion qui ouvre sur l’espoir ; une caméra qui alterne à merveille fixité et mouvement, et qui sait, quand il (...)