Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • La femme est l'avenir de l'homme

    La femme est l’avenir de l’homme

    Si la femme est l’avenir de l’homme, chez Hong Sangsoo ce n’est pas pour des lendemains qui chantent : assez désespéré ce qu’il montre et qui, plus de ce qui sera, parle de ce qui a été, est peut-être, aurait pu être ou pourrait être. Et il est difficile de s’y reconnaître dans ces fragments de vie en coupé-collé qui se succèdent tout au long du (...)
  • Moolaade

    Moolaade

    Remarquable femme cette Colle Ardo, héroïne de MOOLAADE. Dans un village beau comme sur une carte postale tout semble paisible. Soudain quatre fillettes surgissent pour demander asile (sens du mot Moolaade) chez Colle Ardo. Elles fuient pour "ne pas être coupées". Colle Ardo va s’opposer à leur excision. Pour cela elle défie l’autotité des (...)
  • Brodeuses

    Brodeuses

    Quelle joie de suivre jusqu’au bout ce beau premier film ! Sur un sujet délicat, où il était facile de déraper : Claire, 17 ans, vivant à la campagne, est enceinte de 5 mois, sa mère ne remarque rien, elle est livrée à elle-même, que faire ? Heureusement, elle a un talent, et une passion : la broderie. Cela lui permettra, aidée en particulier par la (...)
  • L'odeur du sang

    L’odeur du sang

    Comment réagit un homme mûr, journaliste et écrivain, vivant dans les beaux quartiers de Rome, avec une jeune maîtresse à la campagne, quand il apprend que sa femme Silvia a elle aussi des faiblesses pour un beau jeune homme, inculte, malade et grossier ? Inspiré d’un roman, Mario Martone mène avec talent cette histoire d’un couple qui se déchire, qui (...)
  • A Casablanca les anges ne volent pas.

    A Casablanca les anges ne volent pas.

    Ce premier film de Mohamed Asli fait penser au film kurde "Le troupeau" lors des séquences tournées dans l’atlas marocain et en raison d’un de ses arguments. Il nous renvoie aussi à des films plus anciens, du néo-réalisme italien, pour les séquences à Casablanca, lorsqu’il nous montre la condition de ces hommes qui ont cru qu’en quittant le bled ils (...)