Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • Dear Frankie

    Dear Frankie

    Frankie est un petit garçon de 9 ans et demi, seul avec sa mère et sa mamie, qui est sourd et dont le père est censé être marin au long cours sur un bateau qui parcourt le monde. Lorsqu’on apprend que ce bateau va faire escale dans le port écossais où habite Frankie, que va-t-il se passer ? Ce premier film d’une cinéaste anglaise est réalisé avec (...)
  • Maladie tropicale

    Maladie tropicale

    La caméra prend le temps de donner du temps auprès de Keng et Tong. L’un est soldat, l’autre paysan. La vie qu’ils mènent sur les plateaux du nord de la Thaïlande est douce, tendre, agréable jusqu’au jour où Tong disparait concomitement à l’égorgement de vaches dans la région. Or selon une tradition locale, il se raconte qu’un humain peut être transformé en (...)
  • The Lady Killers

    The Lady Killers

    Brothers muets. C’est terminé je n’irai plus voir aucun film des frères Cohen. Ras le bol des films plombés par cet humour américain à se frapper la main sur les cuisses tellement c’est "drôle". Eh non c’est pas drôle de voir autant de talent et d’argent fourvoyé dans des histoires sans intérêts, sans fonds et sans nouveauté. Les frères Cohen n’ont rien à (...)
  • Calvaire

    Calvaire

    C’est du calvaire du spectateur que l’on a envie de parler en sortant du film. Lorsque l’aubergiste sombre dans la folie, rien ne sera épargné au jeune chanteur pris au piège, mais rien ne sera épargné non plus au spectateur-voyeur : coups, viol, crucufixion, sodomie, zoophilie. Et tout cela sans que l’on comprenne au profit de quoi ou de qui... Le (...)
  • Maladie tropicale

    Maladie tropicale

    Sommes-nous réellement le public adéquat pour Tropical Malady ? Construit en deux parties extrêment différentes, on est plongé successivement dans un univers assez banal et sans événement marquant (nous montrant la relation amoureuse qui se développe entre un jeune soldat et un jeune paysan), puis dans un univers beaucoup plus sombre et onirique, (...)