Primary Menu
  • Chun jiang shui nuan

    Chun jiang shui nuan

    Ne croyez pas le titre français : ce « séjour » c’est la vie. Mon plus beau film de Cannes cette année : un portrait de la société chinoise dans sa permanente transformation, à travers trois générations d’une famille. La grand-mère, ses quatre fils engagés dans des parcours contrastés - le restaurateur, l’artisan pêcheur, le flambeur semeur de trouble et le (...)
  • Matthias et Maxime

    Matthias et Maxime

    Cette fois-ci, Xavier Dolan est le protagoniste. Il est surprenant de sincérité et d’authenticité. Et toujours ce thème récurrent de la relation mère-fils, passionnelle et cruelle, à ceci près que sa mère ici bien instable, ne semble pas l’aimer comme celle de Mommy. Est-ce cette tache de vin sur la joue qui ne fait pas de Max le fils préféré ? Est-ce (...)
  • Roubaix, une lumière

    Roubaix, une lumière

    Roubaix, une lumière... lumière sombre de pauvreté et de misères humaines, que le commissaire Daoud, protagoniste principal remarquablement incarné par Roschdy Zem, aime néanmoins comme son sang venu d’ailleurs. Un commissaire un peu trop parfait peut-être... mais il est bon de rendre hommage à la police dans ce qu’elle a de meilleur, après Les (...)
  • Le jeune Ahmed

    Le jeune Ahmed

    Dans un film au scénario quasiment minimaliste, aux images épurées, Le jeune Ahmed montre que la radicalisation n’a pas toujours une cause identifiée. Ici le responsable de son glissement inexorable est un imam, mais notre anti-héros en fait bien plus que ce qui lui est prescrit. Il y a dans l’adolescence un besoin d’expérience personnelle qui (...)
  • Once upon a time... in Hollywood

    Once upon a time... in Hollywood

    Rick Dalton, star du petit écran et Cliff Booth, sa doublure de cascades ont tous deux du mal à poursuivre leur carrière respective à Hollywood. Avec des allers-retours constants entre fiction et réalité, Quentin Tarantino nous emmène dans une mise en abyme constante entre le cinéma hollywoodien d’hier et celui d’aujourd’hui. Ce film est la parfaite (...)