Primary Menu
  • Hvitur, Hvitur Dagur

    Hvitur, Hvitur Dagur

    L’Islande, ses paysages et sa météo, plusieurs de ses cinéastes ont su en tirer parti. Dans Un jour tout blanc, un duo de maisons isolées traverse les heures, les jours et les climats, accompagné de montagnes, de chevaux ou poneys, de rochers, de glaciers, selon la brume et l’éclairage. Autre spécialité locale, les personnages rugueux, comme ici (...)
  • The Unknown Saint

    The Unknown Saint

    Le miracle du saint inconnu est le premier film d’un jeune réalisateur marocain. Il en a les qualités mais aussi les défauts. Film personnel, léger, plein d’humour mais un peu inconsistant. Nous sommes dans un village perdu du Sahara marocain et le réalisateur croque avec un plaisir évident plusieurs groupes d’individus : le nouveau docteur, que (...)
  • Beanpole

    Beanpole

    Voici un beau film sur la souffrance humaine, comme savent bien faire les cinéastes russes. Les souffrances multiples subies par les habitants de Saint-Pétersbourg pendant la Deuxième guerre mondiale et les 900 jours de blocus de Léningrad, en sont le thème principal. L’action se situe après la Victoire, à l’automne et à l’hiver 1945-1946. Le (...)
  • Sorry We Missed You

    Sorry We Missed You

    Ken Loach explore à nouveau un de ses thèmes de prédilection : le travail des temps modernes dans les milieux pauvres d’Angleterre. Nous sommes dans la ville de Newcastle. Le travail à la chaîne des anciennes usines est remplacé par le travail au rendement, tout aussi déshumanisant, qui harcèle, qui asservit, qui humilie, qui effrite petit à petit les (...)
  • Les Hirondelles de Kaboul

    Les Hirondelles de Kaboul

    Le film d’animation adapté du roman et de la bande dessinée éponymes, avait tout pour plaire : une œuvre d’origine poignante avec un sujet fort et d’actualité, une belle équipe dirigée par deux réalisatrices de talent ou encore un projet d’œuvre cinématographique atypique. Néanmoins on ressort de la salle un peu sur notre faim. Bien sûr, la direction (...)