Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • Don Juan

    Don Juan

    « Vous avez l’air heureuse d’être en vie, comme je vous envie... » dit-il aux femmes qu’il rencontre. Laurent, acteur de son métier, répète Don Juan au théâtre sauf qu’ici il ne joue plus, il est dans la vraie vie. Il a perdu Julie l’amour de sa vie. Dès la première scène, Serge Bozon nous propose un jeu de miroir inversé entre le Don Juan séducteur de (...)
  • The Stranger

    The Stranger

    Un thriller australien, avec une mise en scène au cordeau. Elle place le spectateur du point de vue d’Henry – il ignore qu’il a à faire à la police, il fait confiance d’abord, puis se retrouve désorienté. Il est timide et doux, et même s’il reconnaît avoir eu un accès de violence dans le passé, même s’il s’est engagé dans une affaire trouble : on se prend (...)
  • Triangle of sadness

    Triangle of sadness

    Triangle of sadness pourrait constituer une belle illustration de la dialectique du maître et de l’esclave chère au philosophe Hegel. Nous sommes chez les ultra-riches, un monde superficiel peuplé de personnages oisifs et passifs en croisière avec des employés aux petits soins. Mais les rapports de domination vont bientôt s’inverser suite à (...)
  • Mediterranean Fever

    Mediterranean Fever

    La fièvre méditerranéenne familiale (FMF) est une pathologie génétiquement transmissible qui ne touche que les gens du pourtour méditerranéen. Maha Haj (qui avait réalisé le très réussi Personal affaires en 2016) joue sur cette métaphore et aussi sur la relation ambiguë et vaguement toxique qui lie les deux voisins, Waleed l’écrivain dépressif et Jalal, le (...)
  • Joyland

    Joyland

    Le film a d’abord un intérêt sociologique, on pourrait presque dire anthropologique, celui de nous immerger dans la vie d’une famille traditionnelle, donc patriarcale, de Lahore. Tous aspirent à la liberté... la bru, celle de travailler au dehors ; Haider, le héros principal, celle de vivre des désirs réprimés. Saïm Sadiq explore avec subtilité la (...)