Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • Tirailleurs

    Tirailleurs

    Le cinéma ne s’est, jusqu’à présent, que peu intéressé au sort de ces tirailleurs Sénégalais qui ont eux aussi, fourni de la chair à canon pendant la Grande guerre pour défendre un territoire qui n’était pas le leur. Deux situations socio-culturelles très éloignées entre les Français et les Sénégalais et deux points de vue antagonistes de la relation (...)
  • Aftersun

    Aftersun

    Les premiers émois de l’adolescence d’une très jeune fille toute à ses découvertes et ses liens joyeux avec un père aimant, pourraient suffire dans une histoire toute simple. Mais cette première partie du film est vue à travers les yeux d’une Alice de onze ans. Se glissent tout au long du film, de plus en plus fréquemment, de courtes séquences sombres (...)
  • Crimes of the future

    Crimes of the future

    A chaque festival de Cannes, son film aussi dérangeant que fascinant. Cette année, c’est un film aux frontières du thriller dystopique et du cinéma d’horreur, une expérience subversive et provocante, poussant le spectateur dans ses retranchements. Après huit ans d’absence au festival de Cannes, David Cronenberg – qui a révolutionné le cinéma d’horreur (...)
  • Kurak Günler

    Kurak Günler

    Voilà un film qui touche par sa forme. Les premiers et derniers plans dans un décor très minéral, sont d’une grande beauté et solennité. Les cadrages sont très soignés. Les lignes horizontales, verticales ou circulaires donnent une force particulière à l’image. L’histoire, elle, n’a rien d’exceptionnel. Un jeune procureur sans doute débutant, débarque dans (...)
  • Holy spider

    Holy spider

    « Voilà un film iranien où les femmes ont des corps et où elles ne dorment pas avec leur voile » s’est exclamé son réalisateur Ali Abassi, lors de la première projection à Cannes. De fait, les héroïnes des Nuits de Mashhad sont des femmes. Toutes les femmes : celles de la nuit et des trottoirs de la ville et la journaliste qui enquête sur leurs crimes. (...)