Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • Amnesia

    Amnesia

    Une femme mûre, belle, seule dans sa maison sans électricité du maquis d’Ibiza ; et un jeune voisin qui vient faire soigner une main brûlée.... L’histoire semble cousue de grosse ficelle blanche, empaquetée de superbes images touristiques : la lumière fin de jour qui éclaire la bien vieille dame, avant que ne commence le flash-back... vraiment très (...)
  • Tabula Rasa

    Tabula Rasa

    Oubliez le football du pitch, c’est insignifiant. Parti pour un mirage de sa paisible île à papayes, Hans se retrouve paumé dans les quartiers pauvres de la grande ville, et survit de poubelles ; mais il regagnera le chemin de la vie grâce à une patronne de restaurant qui le materne intelligemment. Faut-il le signaler, tant la chose est présentée (...)
  • Jag ar Ingrid

    Jag ar Ingrid

    Ce document est le résultat d’une coopération entre les 4 enfants d’Ingrid Bergman et le réalisateur Stig Björkman, construit à partir des journaux intimes et des lettres à ses amies et à sa famille de la jeune Ingrid, traumatisée par la perte de sa mère à l’âge de 3 ans et de son père qu’elle chérissait à l’âge de 12 ans. S’y ajoutent quelques témoignages (...)
  • Le Tout Nouveau Testament

    Le Tout Nouveau Testament

    L’eau de rose, quand c’est bien fait, c’est bien bon ! Cette comédie parodique a pour fil rouge la Création (ratée) du Monde par un Dieu égoïste et méchant qui s’amuse à faire souffrir ses créatures. Exemple, Loi N°# : « La file d’à côté avance toujours plus vite. » Mais voilà que la fille de Dieu se révolte, diffuse à chaque humain sa date de décès, bloque (...)
  • La Loi du marché

    La Loi du marché

    Rien que par son titre, le film de Stéphane Brizé s’inscrit dans la veine de l’ hyperréalisme d’un monde dans lequel tout est imposé. La mise en scène est volontairement sobre, laissant ainsi la place aux expressions des êtres qui entourent le personnage principal, Vincent Lindon est pathétique. On le sait content du travail accompli. Les comédiens (...)