Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • Louder than Bombs

    Louder than Bombs

    Ce film est pour moi l’un de ceux, sinon le seul, qui jusqu’ici puisse mériter de recevoir la Palme d’or. Expliquons-nous : Joachim Trier, à ne pas confondre avec Lars von Trier, est un réalisateur norvégien qui avait donné en 2011 le très remarquable Oslo august 31th. Ce film confirme son talent : il joint une très grande intelligence à une (...)
  • Les deux amis

    Les deux amis

    Ils sont mignons, ces amis qu’on suit durant deux jours riches en rebondissements. Clément, le type du looser, éperdument amoureux de la belle Mona ; Abel, le beau gosse mélancolique, tellement soucieux de toujours vouloir faire le bonheur de son ami qu’il sème une belle pagaille ; et Mona pour laquelle l’amour est pour l’instant le moindre de ses (...)
  • La tierra y la sombra

    La tierra y la sombra

    Premier plan : on voit Alfonso, le grand-père, avancer à pied sur une route bordée de cannes à sucre. Puis un gros camion arrive, Alfonso se met à l’abri entre deux rangées de cannes à sucre et il fait bien, car le camion soulève tant de poussière qu’il en étouffe la caméra. Cette poussière est au centre du film. Elle en recouvre les couleurs d’une fine (...)
  • Rak Ti Khon Kaen

    Rak Ti Khon Kaen

    Amateurs de films d’action, il est préférable de s’abstenir. Ce film est pour ceux qui sont prêts à se plonger dans l’univers étrange d’Apichatpong Weerasethakul, fait de longs plans où il ne se passe presque rien, de personnages dont on ne sait pas grand-chose et d’un mélange très particulier de réalité et d’imaginaire. Dans une vaste salle d’un hôpital (...)
  • Les ordres

    Les ordres

    Dans ce film, Prix de la mise en scène au festival de Cannes en 1975, Michel Brault raconte une histoire incroyable et largement méconnue, survenue au Québec en 1970 : l’emprisonnement sans accusation précise de 450 personnes, hommes et femmes pendant plusieurs jours ou semaines après adoption de la loi sur les mesures de guerre. Cette loi (...)