Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • Loverboy

    Loverboy

    Grosse déception après la vision de ce film, alors que tant de jeunes cinéastes roumains nous avaient conquis les années précédentes par leur talent et leur humour caustique. Ici, l’auteur s’attache à un beau garçon qui éblouit les filles autour de lui, et qui est aussi manifestement engagé dans de sombres affaires, avec un copain « dont le métier est de (...)
  • Chatrak

    Chatrak

    Chatrak signifie champignons. Ceux, poussés en une nuit, que mange un des personnages, devenu fou et vagabondant dans la forêt. Ceux, élevés en quelques mois, que construit son frère, architecte bâtissant des « boites », cages à lapin ajoutées en bordure de Calcutta. Plusieurs épisodes déroutent le spectateur occidental : une longue introduction à (...)
  • Le Havre

    Le Havre

    Voici à nouveau un excellent film du cinéaste finlandais Aki Kaurismäki, où l’on retrouve toutes ses qualités habituelles. Mais cette fois il s’est déplacé de la Finlande vers la France, le port du Havre remplace celui d’Helsinki (rappelez-vous "L’homme sans passé", Grand Prix du Jury à Cannes en 2002), c’est l’attention aux clandestins venus d’Afrique et (...)
  • Indochine sur les traces d'une mère

    Indochine sur les traces d’une mère

    1954 : fin de la guerre d’Indochine 2010 : réalisation de ce documentaire fait d’interviews, d’archives, de parcours dans le pays. Une fois admis le choix d’une réalisation en surexposition (j’ai pensé que par les hautes lumières grillées il y avait une conjugaison entre le retour à la terre natale dans sa réalité d’aujourd’hui et les photos ou autres (...)
  • El campo In the open

    El campo In the open

    Vous est-il arrivé de faire un mauvais rêve,rêve au cours duquel vous vous enfonciez progressivement avec angoisse ? C’est le sentiment que j’ai éprouvé en regardant ce film. Il fait nuit. Ils sont trois dans une voiture.Elle, Elisa, en premier plan, silencieuse,a le visage éclairé par les phares des voitures croisées. Lui, Santiago, en second plan, (...)