Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • Irène

    Irène

    Alain Cavalier a choisi, depuis déjà plusieurs films ("Vies", "Le filmeur") de se promener constamment avec une caméra légère, et de composer des films à partir de cette vie quotidienne saisie dans ce qu’elle a de plus élémentaire, de plus sobre, mais en cherchant sans cesse à l’illustrer par des images révélant la beauté et le mystère du monde. Il (...)
  • Irène

    Irène

    Le réalisateur est connu pour sa recherche d’un cinéma radicalement nouveau, évidé de toute action dramatique. Fidèle à cette démarche, il porte ici à l’écran le deuil de sa femme Irène. A la manière du nouveau roman, il filme une multitude de lieux et d’objets qui ont marqué leur vie commune, en choisissant souvent un cadrage décalé. Sa propre image se (...)
  • Independencia

    Independencia

    A 76 minute experiment for director, Raya Martin. Filmed in black and white on colour stock, the chosen cinematic styles is rudimentary (primitive, one might say). Simple takes with minimum movement, actual locations in front of set backdrops, basic narrative editing, an episodic plot with stolid-looking and sounding performances. It is as (...)
  • Irene

    Irene

    Alain Cavalier has made films like Therese and Libera Me which are artificially staged, word-driven, usually poetic and symbolic and have a determined preference for contemplation over action. Recently, as he has moved into his mid-70s and beyond, he has filmed himself as film-maker (the title of his 2005 film). This time he peruses and reads (...)
  • L'absence

    L’absence

    A deux reprises Aïcha et son copain se retrouvent dans ce qui pourrait être une ancienne citadelle en friche : l’une pour offrir et confier,l’autre pour être protégé et attendre. Compte tenu du développement du film de Mama Keïta une pensée d’Epicure m’est venue à l’esprit comme pour caractériser l’histoire : "La vie est une citadelle sans muraille". La (...)