Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • Eshtebak (Clash)

    Eshtebak (Clash)

    Puissant. Une reconstitution des affrontements au Caire entre Frères musulmans, forces de l’ordre et citoyens anti-Morsi (un Président islamiste), après la destitution de celui-ci par l’armée (2013). Le choix narratif est très efficace. Tout est vu de l’intérieur d’un fourgon de police où ont été enfermés, en plusieurs livraisons, des manifestants des (...)
  • Rester vertical

    Rester vertical

    C’est ainsi qu’il faut se tenir en face du loup si l’on veut le dominer, comme le démontre une séquence finale à la mise en scène impressionnante. Le scénario original de ce drame paysan ménage de bout en bout des surprises. Les acteurs ont tous une forte présence physique qui convainc davantage que leurs dialogues et on n’oubliera pas le couple (...)
  • Café Society

    Café Society

    En ouverture du Festival, ce film distille comme souvent, un romantisme mélancolique qui exprime selon l’auteur sa vraie nature. Comme à l’accoutumée Wooody Allen déploie une narration alerte et élégante qui suit les méandres d’une histoire d’amour malheureux dans les années 30 entre New York et Hollywood. L’idée scénaristique est séduisante puisqu’un (...)
  • Eshtebak (Clash)

    Eshtebak (Clash)

    Du Caire, en 2013 où les manifestations tournent à l’émeute au lendemain de la destitution du président Morsi par l’armée, nous ne verrons rien : tout au long du film, caméra et spectateur restent enfermés dans un fourgon de police. Les soldats y entassent journalistes, gens du peuple redoutant le retour des Frères Musulmans, jeunes plus ou moins (...)
  • Victoria

    Victoria

    Ce film d’ouverture est présenté ainsi par Charles Tesson : "une comédie qui traite de l’investissement libidinal dans le travail et le travail que requiert la libido". Voilà un portrait quelque peu loufoque d’une trentenaire aux prises avec des choix amoureux, familiaux et professionnels.L’obsession sexuelle comme schéma auto-érotisant "je m’aime (...)