Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • Les invasions barbares

    Les invasions barbares

    Epitre de Denys Arcand aux festivaliers Epitre de Denys Arcand aux festivaliers Quel bonheur de retrouver tous les comédiens du "Déclin de l’Empire américain" dont certains étaient également présents dans "Jésus de Montréal". Le jeu consiste au début du film à reconnaître ces acteurs. C’est ensuite avec son humour habituel que Denys Arcand attaque sa (...)
  • La chose publique

    La chose publique

    L’art d’accommoder les restes, c’est ce que tente Mathieu Amalric : un peu de féminisme via la parité en politique, un peu de défaite de la gauche, un peu d’incommunicabilité dans le couple, un peu de "film dans le film". Tout ceci ne fait pas un chef-d’œuvre. Cette récupération, au profit de l’histoire très nombriliste d’un réalisateur qui voit l’échec (...)
  • Les invasions barbares

    Les invasions barbares

    Ça fait plaisir de retrouver Denys Arcand au meilleur de sa forme ! Depuis "Le déclin de l’empire américain" (1987) et "Jésus de Montréal" (1989), on l’avait un peu oublié. On retrouve ici, avec peut-être plus d’apaisement, ses meilleures qualités. On est toujours avec lui dans une observation très caustique de la société du Canada français : les (...)
  • The barbarian invasions

    The barbarian invasions

    In 1987, Denys Arcand’s The Decline of the American Empire was a witty and intellectual treat, a group of Canadians in middle age, assessing their lives and careers, discussing, sometimes profoundly, sometimes fatuously, their interpretation of the world, especially the American-dominated western world. But, the film was not so strong on its (...)
  • The brown bunny

    The brown bunny

    Is Vincent Gallo, actor and director of Buffalo 66, just self-confident or extremely self-indulgent ? This is a two hour home movie that presumes its audience wants to watch Gallo (who wrote, produced, acted as director of photography and as one of the camera operators as well as starring) in his drive across America. We see him cleaning his (...)