Primary Menu
  • Fogo-Fatuo

    Fogo-Fatuo

    Fogo fatuo : feu follet dans sa traduction. Le titre est en effet plus que bien trouvé. Ce film s’enflamme au fur à mesure que naît la relation des deux protagonistes, à l’échelle du feu et de l’amour. Le réalisateur, João Pedro Rodrigues, définit son long métrage comme une fantaisie musicale et il nous emporte ainsi dans ses délires dénonciateurs et (...)
  • Le Bleu du Caftan

    Le Bleu du Caftan

    Décidément le cinéma de Maryam Touzani est original, tant du point de vue de la caméra, de la sobriété du scénario, que de la force de vie qu’il dégage. Soutenu ici par le jeu remarquable de Lubna Azabal déjà présente dans son film Adam : elle est ici dans le rôle de Mina, une femme forte qui tient son ménage et soutient son mari autant qu’elle porte sa (...)
  • Nostalgia

    Nostalgia

    Dans la séquence d’ouverture bouleversante, Felice, fils prodigue, retrouve sa vieille maman, qu’il a dû quitter il y a 40 ans ; il va prendre soin d’elle avec une attention presque maternelle. Mais son retour à Naples ramène Felice à l’obsession du drame le plus noir de son adolescence et de son amitié avec Oreste, qui contrairement l’Oreste (...)
  • Heojil Kyolshim

    Heojil Kyolshim

    Au départ c’est un polar classique : un policier soupçonne une femme d’avoir assassiné son mari. S’ensuit un jeu du chat et de la souris entre les deux personnages. Ils planquent chacun devant chez l’autre, se suivent, s’épient. Le jeu des reflets dans les miroirs et les écrans laisse entrevoir un amour naissant mais caché. L’histoire se déroule en deux (...)
  • 1976

    1976

    Sous le gouvernement du général Augusto Pinochet, les positions étaient – apparemment – binaires : soit l’on approuvait la dictature, soit l’on était communiste. Mais la réalité n’était pas si tranchée puisque certains chiliens, bénéficiant du régime en place, ont secouru des insurgés. La réalisatrice (dixit) a puisé dans des réminiscences familiales pour (...)