Primary Menu
  • Le Bleu du Caftan

    Le Bleu du Caftan

    Voici un film qui parle uniquement d’amour. L’amour que portent Halim, le brodeur-tailleur, et Mina sa femme, aux tissus soyeux et colorés et aux fils dorés avec lesquels Halim crée des caftans de toute beauté, des caftans qui durent plus qu’une vie. C’est aussi l’amour indestructible – nourri d’admiration réciproque et d’humour quotidien – que se (...)
  • Triangle of sadness

    Triangle of sadness

    Une première partie sur les thèmes de l’argent et des stéréotypes de genre, avec un humour corrosif sur le monde de la mode et de la publicité. Dans la deuxième partie, sur un yacht de luxe, le comportement des passagers ultra-riches, puis le dîner du commandant en pleine tempête sont l’occasion pour Östlund de dénoncer la dictature de l’argent-roi, et (...)
  • Mediterranean Fever

    Mediterranean Fever

    Avec beaucoup d’humour, parfois sombre, parfois souriant, ce film emmène le spectateur au fil d’un scénario astucieux et rebondissant. Les fausses pistes effleurent des styles de cinéma différents, pour aboutir au thriller. La fièvre du titre est à peine présente. Sans doute est-il plutôt question d’évoquer la tristesse transmise de père en fils dans (...)
  • Domingo y la niebla

    Domingo y la niebla

    Premier film du Costa Rica présenté en sélection à Cannes, cette œuvre enferme ses personnages dans un univers moite. Sous un ciel bas et gris, des prés d’un vert intense et une jungle épaisse. Les maisons sont en bois, leur intérieur sombre. Seule tache de couleur : le ciré jaune de Domingo. Le rythme est lent, peu de paroles sont échangées. Domingo (...)