Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • La forêt de quinconces

    La forêt de quinconces

    Film d’un adolescent tardif émerveillé par son propre génie, capable d’être comédien comme Léaud, poète comme Rimbaud, cinéaste comme Dolan, écrivain comme Radiguet... La première scène, dispute entre Ondine et Paul, est réussie même dans sa longueur. Mais ensuite, que de débordements de romantisme convenu, avec cheminement nocturne sur la raide pente d’un (...)
  • Juste la fin du monde

    Juste la fin du monde

    Il est tant adulé, Xavier Dolan, depuis la projection dans la Quinzaine des réalisateurs de "j’ai tué ma mère", qu’il prend mal les critiques négatives de la presse. Il faut dire qu’il n’a pas choisi la facilité en adaptant une pièce de théâtre dont les dialogues sont d’une précision chirurgicale, malgré bafouillements et hésitations. Car le dramaturge (...)
  • Bacalaureat

    Bacalaureat

    Que ce soit en Transylvanie ou ailleurs, les parents sont toujours attentifs au cursus universitaire de leurs enfants ; à fortiori lorsqu’un incident vient perturber la progression de la fille d’un médecin d’une petite ville, notable doté d’une réelle droiture d’esprit. Mais devant les embûches supposées, il s’arrangera avec sa conscience et laissera la (...)
  • Julieta

    Julieta

    Avec Julieta, Pedro Almodovar garde à la fois son sens de la photo, son esthétisme de movida et son talent pour les castings féminins, mais il quitte sa folie baroque pour un film sombre et assez nouveau. Autour de son héroïne, il tisse une histoire familiale dans laquelle les non-dits se transmettent de mère en fille jusqu’à ce que la parole (...)