Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • Schastye Moe (My Joy)

    Schastye Moe (My Joy)

    Two hours of joyless slices of fairly savage Russian life. The director, who has a documentary background, says that he intended a more sentimental initial story and his title, My Joy, was for that tale. When he cut that and turned grim, he kept the title, with the under-understatement that it was ironic. He also speaks of his pallette, which (...)
  • Blue Valentine

    Blue Valentine

    Ce film parle au cœur de chacun d’entre nous. Éprouvant , émouvant et réaliste cette histoire d’amour nous transperce l’âme. La brillante performance, de Ryan Gosling et de Michelle Williams est à mettre en avant, parce qu’ils ont été capable de rendre intense chaque instant de cette histoire d’amour qui tourne mal. La mise en scène qui fait se croiser (...)
  • Two gates of sleep

    Two gates of sleep

    On peut lire ce film comme une transcription moderne d’une religion primitive mortifère. Au fond d’une forêt, deux fils vivent avec leur mère qui a perdu la raison. La mère qui adresse (à la lune ?) des paroles d’une poésie douloureuse en quête de mort, peut être comparée à une prêtresse antique. Après sa mort, les fils décident d’aller l’enterrer à un (...)
  • Des hommes et des dieux

    Des hommes et des dieux

    Voici le meilleur film religieux réalisé depuis "Thérèse" en 1986, que l’on regarde, du début à la fin, avec une grande attention et une grande émotion. Un film d’une réelle qualité esthétique,- paysages, intensité des échanges entre les moines, gros plans sur leurs visages, beauté de leurs chants. Nous vivons les derniers mois de la vie des moines de (...)
  • Adrienn Pal

    Adrienn Pal

    Infirmière dans un secteur de soins palliatifs lourds, Piroska est l’image même d’un mal-être existentiel dont témoignent une obésité maladive, un facies inexpressif et le claquement sinistre de ses sabots sur le carrelage du couloir de la morgue. L’arrivée d’une patiente qui s’éteint rapidement mais porte le même nom que, prétend-elle, une amie d’enfance (...)