Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • Munyurangabo (Liberation Day)

    Munyurangabo (Liberation Day)

    Un cinéaste d’origine coréenne, et de nationalité américaine,filme des acteurs rwandais...et aborde le souvenir du génocide rwandais au travers de l’histoire de deux adolescents, l’un Hutu (Sangwa) l’autre Tutsi (Munyurangabo). Ils quittent la capitale, Kigali, pour se rendre au village. Il est question de rendre justice, et les deux garçons envisagent (...)
  • YE CHE (train de nuit)

    YE CHE (train de nuit)

    Portrait ,à la manière asiatique(!?), d’une femme frustrée. Elle vit dans un désert affectif et sexuel. Il est vrai que son métier d’huissier de tribunal l’amène à vivre des choses difficiles, comme armer le pistolet qui va exécuter une condamnée à mort ! Lenteur désespérante de l’action. Le ressort du scénario, c’est que le mari de la femme exécutée va (...)
  • Du Levande

    Sans prétendre pour autant à une fine critique sociale, le réalisateur, tel un Daumier de la caméra, s’emploie à fustiger les vices quotidiens de ses contemporains, de façon aussi bête et méchante que l’hebdomadaire Hara-Kiri ; dans une lumière verdâtre et glauque qui découpe les silhouettes pitoyablement figées de ses caricatures surréalistes, sur un fond (...)
  • Mutum

    Mutum

    En clôture de "La Quinzaine des réalisateurs", c’est le premier film de Sandra Kogut, concourant ainsi pour la Caméra d’Or. Le récit, tout en sobriété et finesse, est constitué de quelques jours ou de quelques mois de la vie d’un enfant de 10 ans, Thiago. Sa famille vit tant bien que mal de la terre aride et ingrate du Sertao brésilien.Le père est un (...)
  • Le sourire du serpent

    Le sourire du serpent

    "C’est la peur qui fait la victime". Tout est fait pour cet effet, et, comme on sait que c’est du cinéma, on accepte ses artifices. Alors on se fait peur et pour cela on conjugue ou oppose ou juxtapose : homme, femme+noir ,blanche+artiste, prostituée+abri bus, "cabanne à frites"+chat noir, verre brisé ; ajoutez comprimés, canettes et chamalos..... (...)