Primary Menu

Whisky

Whisky

Film uruguayen (2003).
Durée : 1h 40mn.
Date de sortie : Prochainement
Avec Andrés Azos, Mirella Pascual, Jorge Bolani, Daniel Hendler, Ana Katz...
Réalisé par Pablo Stoll, Juan Pablo Rebella

Le gérant d’une fabrique de whisky demande à l’une de ses employées de se faire passer pour son épouse avant le retour de son frère au pays...


(L'avis exprimé par les rédacteurs de cette rubrique est indépendant du travail et des choix du Jury oecuménique.)

- Et comment ça finit ?...
- Autrement que comment ça a commencé ! dites : Whisky !
Tous les matins Jacobo,patron d’une petite entreprise de chaussettes,arrive à la même heure devant le rideau métallique de son usine .Déjà là,Marta son assistance l’attend.Chaque jour le même rituel se déroule et les mêmes séquences visuelles le présente...une monotonie à désespérer,une tristesse à mourir .Le masque colle à la peau des personnages. L’annonce et la venue inoppinée du frère de Jacobo va produire une transformation.On sort de l’environnement "usine" pour aller au domicile de Jacobo,au resto,à l’hôtel,au casino...et là, Jacobo laisse apparaitre son être profond grâce à la médiation de Marta et la présence du frère.Les rencontres existentielles ne provoquent-elles pas habituellement à la révélation de soi ? Alors ce qui était terne devient coloré,ce qui était monotonie devient fantaisie . Jacobo se révèle joueur,chanceux,généreux .

- Et après ?...après, c’est le début d’une nouvelle histoire.A vous de vous faire votre cinéma ! ...Whisky ?
Attachante et sympathique histoire toute simple qui vous fera sourire ,je l’espère .


Film très fin fait de routines de vie se transformant peu à peu sous nos yeux en échanges laconiques dans lesquels transparaissent des attachements rentrés. Cette femme au visage ingrat et fermé, aux cheveux plats et peu soignés, va progressivement devenir une personne espérant des relations humaines plus fortes, une personne habitée par des désirs à la satisfaction desquels elle commence à croire. Cette succession et cette répétition de situations quasi muettes sont d’abord comiques mais deviennent émouvantes par l’attente qu’elles révèlent. L’art du réalisateur réside dans la suggestion par petites touches d’un univers mental qui n’est jamais explicite mais que le spectateur pressent puis ressent. L’art du réalisateur se manifeste aussi à travers les incertitudes qu’il laisse subsister au sujet des tenants et aboutissants de certaines scènes, renvoyant ainsi chacun à sa libre interprétation.