Primary Menu

Soleil trompeur

Solntsem

Soleil trompeur

Film français (1991).
Drame
Durée : 2h32mn
Date de sortie : 31 août 1994
Avec : Oleg Menchikov, Ingeborga Dapkounaite, Nikita Dapkounaite, Nadia Mikhalkov, André Oumansky, Viatcheslav Tikhonov
Réalisé par Nikita Mikhalkov

Une journée de l’été 1936, en URSS. Les chars vont envahir des champs de blé. Kotov, héros de la révolution bolchevique, les arrête. C’est son jour de repos, qu’il passe avec Maroussia, sa femme, et Nadia, leur petite fille, dans leur datcha. Là, vivent aussi, dans une heureuse inconscience, des personnages de l’ancien temps (vieux oncles et tantes). Arrive Mitia, qui, autrefois, aima Maroussia et en fut aimé. La révolution l’avait envoyé loin et dépouillé de tout. Il est musicien, drôle, séduit tout le monde, on danse aux anciennes mélodies qu’il joue au piano, et les souvenirs reviennent, légers, mais aussi, amers Peu à peu, ils obscurcissent la journée, aidés par d’autres signes : la fable étrange que Mitia raconte à Nadia, les entraînements à "l’alerte aux gaz " des habitants du village, une voiture noire qui attend devant la maison, avec trois hommes dedans. Seuls Mitia et Kotov savent la vérité : Mitia, agent de la N.K.V.D. est venu arrêter Kotov, sur ordre de Staline. Après les derniers rires et baisers, Kotov (en grande tenue) part avec Mitia. Sur la route, un camionneur erre. Il est battu par un des hommes. Et tandis qu’un dirigeable élève dans le ciel un immense portrait de Staline, jusqu’à cacher le soleil, on tabasse Kotov. A Moscou, Mitia se suicide, après avoir livré son ancien ennemi et rival en amour.

Le commentaire du jury

- en français

Ce film inscrit le destin d’une famille dans les bouleversements de l’Histoire. Il veut assumer le passé trompeur du stalinisme, qui va jusqu’à détruire les acteurs mêmes de la Révolution. Film sur la mémoire et la lucidité, Soleil trompeur met au premier plan le désir de bonheur, l’innocence des enfants et la dignité des êtres.

- en anglais

This film relates the saga of a family in the turmoils of History. It tells the troubled past of Stalinism which destroyed the very actors of revolution. The main concerns of Burnt by the Sun are memory and lucidity. Furthermore the film emphasizes the wish for happiness, the innocence of children and human dignity.