Primary Menu
  • Question d'acclimatation et fin de festival

    Question d’acclimatation et fin de festival

    Devant le Palais c’est l’été : ciel bleu, soleil brûlant et brise légère. A l’entrée du Palais c’est l’automne : plafond gris, air frais et courants d’air. Dans le Palais c’est l’hiver : spots lumineux, air gelé et vent froid. Durant les projections tous les spectateurs sont transportés en Sibérie ou au pôle Nord, selon les références. Pas étonnant qu’à la (...)
  • Une première !

    Une première !

    La célébration œcuménique a eu lieu cette année dans le cadre accueillant et lumineux de l’Eglise anglicane, "Holy Trinity Church". L’assistance était particulièrement nombreuse et variée, avec la participation de représentants des communautés catholique, orthodoxe, réformée, évangélique et de l’Armée du Salut. Le Père Michel Seleniotakis prononça une (...)
  • Sur quelques vieux...

    Sur quelques vieux...

    Il y a pas mal de vieux à l’écran ces derniers jours. Celui qu’interprète magistralement Jean-Pierre Marielle dans "La petite Lili" : bougon, drôle, aimant la vie, généreux. Et bien sûr le mourant, amoureux des femmes et du vin inventé par Denys Arcand ("Les invasions barbares") qui nous conduira, par évocation et rencontres successives, de sa jeunesse (...)
  • Poesie

    Poesie

    Il est minuit et demi, Croiriez-vous que tout est fini ? A cette heure-ci... Détrompez-vous, pas ici ! Je sors du Palais à ce moment-là Et pour certains ce n’est pas du cinéma A cette heure il faut être là Pour que demain tout soit apparat A l’intérieur Il y a déjà le travailleur à l’aspirateu A l’extérieur Sous les projecteurs il y a les (...)
  • Billets bleus et cinéma

    Billets bleus et cinéma

    Leur billet bleu à la main, beaucoup de spectateurs sont fiers et heureux de gravir les marches du temples du cinéma. Une fois dans la salle, à les écouter ils ignorent tout du film et de son auteur. Rien d’étonnant à ce que beaucoup d’entre eux sortent 10 à 20 minutes après le début du film : ce n’était ni la Grande vadrouille ni Love Story, mais (...)