Primary Menu

Sicilian Ghost Story

Semaine de la Critique
Sicilian Ghost Story

Nationalité : Italie France Suisse
Genre : Fantastique Thriller Romance
Durée : -
Date de sortie : 2017
Réalisateur : Fabio Grassadonia, Antonio Piazza
Acteurs principaux : Julia Jedlikowska, Gaetano Fernandez, Corinne Musallari

Dans un village sicilien aux confins d’une forêt, Giuseppe, 13 ans, disparaît. Luna, une camarade de classe, refuse la disparition du garçon dont elle est amoureuse et tente de rompre la loi du silence.


(L'avis exprimé par les rédacteurs de cette rubrique est indépendant du travail et des choix du Jury oecuménique.)

La standing ovation pleine d’émotion pour cette séance d’ouverture de la Semaine de la Critique a été amplement méritée. Les réalisateurs ont réussi le tour de force de faire un film lumineux à partir d’un fait réel particulièrement sordide.

Entre la mafia, qui semble avoir droit de vie et de mort en Sicile, et un amour d’adolescents très épuré, avec ce premier baiser timide, il y a de très belles images d’une nature amie des deux jeunes, des animaux qui les approchent, des arbres qui les entourent. Mais il y a ce chien qui menace. Giuseppe qui endure son sort avec bravoure. Il se cache pour pleurer, pour ne pas laisser cette victoire psychologique à ses tortionnaires. Luna que rien n’arrête pour rechercher son amoureux, doit affronter l’incompréhension, l’indifférence et le déni de réalité des adultes, parents et policiers.

Plusieurs genres cinématographiques sont convoqués pour raconter cette histoire, entre récit romantique, thriller et fable fantastique, avec des séquences oniriques qui ouvrent l’espoir là où la réalité semble bouchée. Les rêves des deux adolescents qui se rejoignent tendrement réalisent ensemble un amour impossible là où les adultes ont abdiqué. Croire à ses rêves pour affronter la réalité, telle est la leçon de ce film magnifique.


Deux adolescents de 13 ans, Luna et Giuseppe, se fréquentent régulièrement en cachette malgré la désaprobation évidente de leurs parents. Jusqu’au jour où Giuseppe disparaît sans laisser de traces. Très inquiète de l’inertie des adultes qui agissent comme si rien ne s’était passé, Luna met tout en oeuvre pour tenter d’éclaircir ce mystère. Mais la jeune fille a un secret que seul Giuseppe connaissait : elle rêve beaucoup, tout le temps, constamment, de ce qui se passe ou aurait pu se passer. au point où le spectateur ne sait plus ce qui est réel de ce qui ne l’est pas.
Tiré d’une histoire vraie sur l’enlèvement d’un garçon par la mafia, ce film onirique est un vrai petit bijou, reflet d’une société figée dans le déni. La photographie est somptueuse et la justesse des acteurs touche le public. Émotion et sensibilité pour un thriller rempli d’espoir : Luna et Giuseppe auront-ils leur fin heureuse ?