Primary Menu

    Vous pouvez choisir un film précis :
  • Le grand soir

    Le grand soir

    Un « punk à chien » dans la zone commerciale d’une ville. Se rendant à l’anniversaire de sa mère complètement junkie, il y retrouve son frère qui a un boulot, lui, et les deux hommes se livrent à une logorrhée parallèle sans que jamais aucune parole ne se croise. Mais le frère « rangé » ne va pas garder longtemps son job, et il rejoint son frère punk (...)
  • Killing them softly

    Killing them softly

    Je dois bien le dire, il y a un certain plaisir à regarder un film où s’affrontent des gangsters dont le métier consiste à défendre leur territoire en utilisant largement leurs armes, surtout quand le film est teinté d’humour (noir) et que la nation américaine est passée au crible des balles et d’une distanciation quasi-brechtienne. Une attaque de (...)
  • Elefante Blanco

    Elefante Blanco

    Dans l’ambiance sonore correspondante Julian passe une I.R.M. du cerveau. Dans un bruit de crépitement d’armes et d’incendie Nicolas, caché, est témoin du massacre de toute la population d’un village. Tous deux sont prêtres et amis de longue date. Ils se retrouvent dans un bidonville de Buenos Aires à l’ombre du chantier d’un hôpital appelé "éléphant (...)
  • Ai to Makoto

    Ai to Makoto

    Facile à traduire, Ai et Makoto, la princesse et le brigand. T. Miike, cinéaste virtuose ("Ichimei, suicide d’un samouraï") s’est offert une distraction avec ce film en forme de gag, un peu trop long, mais remarquablement maîtrisé : les codes de la romance et de la comédie musicale, du yakusa et du gore, de l’affrontement social et du drame (...)
  • Rengaine

    Rengaine

    Slimane, Algérien de Paris - il y a bien des Auvergnats ! - entreprend de mobiliser ses quarante frères pour empêcher le mariage de leur soeur Sabrina avec un "renoi". Les amoureux sont mis en garde maintes fois par leurs proches et relations contre ce projet déraisonnable, mais eux savent qu’ils n’ont qu’une vie et que les obscurantismes ne valent (...)